Daniel de Roulet

Il existe des liens entre l'écriture et le marathon. Explications.

Rencontre avec le romancier genevois Daniel de Roulet. Architecte et informaticien avant de devenir écrivain, il évoque dans ce document le lien entre l'écriture et le marathon qu'il pratique assidûment. «Ecrire, courir, c'est le même élan…», explique-t-il.

Pour LittéraTour de Suisse, il lit des extraits de ses romans, La ligne bleue (1995), Bleu Siècle (1996) et Gris-bleu (1999), tous trois publiés aux éditions du Seuil. Son ouvrage Double (Limmat Verlag et Canevas Editeur, 1996) est la réponse de l'écrivain au fichage dont il a été victime, à son insu et durant de nombreuses années, après avoir signé une pétition pour les objecteurs de conscience.

Daniel de Roulet est né le 4 février 1944 à Genève. Après une enfance passée à Saint-Imier, ce fils de pasteur suit une formation d'architecte à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. Il travaille ensuite comme informaticien dans de grandes entreprises à Zurich, Soleure et Genève.

En 1981, il publie son premier livre intitulé La routine infernale et, dès 1997, il se consacre entièrement à l'écriture.

En 2011, le romancier a publié une vingtaine de titres, notamment A nous deux Ferdinand (1991), Virtuellement vôtre (1993) écrit lors d'un séjour d'une année à New York, La ligne bleue (1995), Double (1998), Courir, écrire (2000), Un dimanche à la montagne (2006), Le silence des abeilles (2009), Tu n'as rien vu à Fukushima (2011). L'écrivain a vu son travail primé à maintes reprises.

Dans son roman Un dimanche à la montagne, il dévoile un élément de son passé: il est l'incendiaire du chalet de l'éditeur allemand Axel Springer en 1975. Cet aveu suscite une certaine polémique dans la presse.

Daniel de Roulet réside dans un village français de Franche-Comté.

  • Réalisateur: Marcel Schüpbach