L'accueil d'Ella

Instants volés à l'arrivée d'Ella Fitzgerald à son hôtel.

Devant un hôtel de Montreux, instants dérobés d'Ella Fitzgerald. La reine du swing et de l'improvisation est l'invitée de cette troisième édition du Festival.

Ella Fitzgerald est née à Newport News, en Virginie, le 25 avril 1917. Elle est orpheline.

Symbole féminin de la musique noire, elle a, en soixante ans de carrière, enregistré plus de deux cent cinquante disques et reçu onze Grammy Awards. Reine du swing et de l'improvisation, elle enregistra, notamment dans les années 60, avec Louis Armstrong, Duke Ellington ou Count Basie, ce qui restera comme des classiques éternels du jazz.

Dotée d'un exceptionnelle tessiture, d'une virtuosité proche de l'acrobatie, Ella Fitzgerald occupe une position centrale dans l'art américain.

Elle s'impose par défaut, en 1934, dans un concours de danse. Ses façons plaisent. Elle s'inspire pas mal des Boswell Sisters. Chick Webb, jeune batteur, impose Ella, qui s'impose. Sa première chanson enregistrée est «Love and kisses». Elle tarde à interpréter les ballades qui la rendront célèbre. Une délicieuse bêtise.

Ella Fitzgerald reprend au vol l'art de l'onomatopée, elle « scatte » et séduit son public. Les tournées triomphales s'enchaînent et les titres à succès également.

Ella Fitzgerald décède le 15 juin 1996 à son domicile de Beverly Hills à l'âge de 79 ans.