Le grand fleuve jaune

Au rythme des sampangs, le long du fleuve Yang-Tse Kiang.

Le quotidien des Chinois et la vie économique s'organisent autour de cette artère vitale qu'est le fleuve Yang-Tsé Kiang.

Le son est manquant sur ce document. Le commentaire a certainement été fait en direct lors de sa diffusion à l'antenne. A moins que la bande son ne soit détériorée.

Le Yang-Tsé Kiang est long de 5500 kilomètres. Il naît dans le Tibet après un cours encaissé dans de profondes gorges dont il sort à Chung-Ching. Il reçoit de nombreux affluents drainant le Bassin rouge. Son cours est alors encombré de rapides qui arrachent une grande quantité d'alluvions à ses rives. Son débit moyen, de 30000 mètres cubes à la seconde, peut atteindre en été 80000 mètes cubes à la seconde. Il se place au troisème rang des fleuves par son importance après l'Amazone et le Congo.