Pour l'Afrique

Jean Ziegler en 1978 sur la plateau de l'émission "Voix au chapitre". [RTS]
  • Politique Internationale
  • Vidéo 24 min.

17 septembre 1978

Voix au chapitre

Grand invité de La Voix au chapitre pour présenter son nouvel ouvrage Main basse sur l'Afrique, Jean Ziegler est d'entrée soumis à un questionnaire serré par les chroniqueurs de l'émission. Ainsi l'intellectuel doit bien avouer quelques petits péchés.

En 1978, trois ans après les remous provoqués par Une Suisse au-dessus de tout soupçon, Jean Ziegler a tourné son regard vers l'Afrique qu'il considère comme le continent de la révolution. Le sociologue fait face aux questions très critiques des journalistes qui dénoncent une vision "abstraite" et manichéiste de l'Afrique.

Jean Ziegler est né le 19 avril 1934 à Thoune. En 1953 il s'installe à Paris où il s'inscrit à l'Institut d'études politiques et à la Faculté de droit. Il écrit son premier livre à l'âge de 29 ans La contre-révolution en Afrique.

Dès 1968, il vit entre le Brésil et l'Europe. Il donne des cours à l'Institut africain de Genève, à l'Institut d'étude politique de Grenoble et à l'Université de Candido Mendès, à Rio de Janeiro.

En 1983, il est élu conseiller national socialiste, charge à laquelle il sera réélu pendant une vingtaine d'années.

En 2001, il est nommé rapporteur spécial de l'ONU pour le droit à l'alimentation.

Jean Ziegler est également l'auteur de livres polémiques. On lui doit notamment Une Suisse au-dessus de tout soupçon, La Suisse lave plus blanc, Le bonheur d'être Suisse et L'empire de la honte.

En 2013, Jean Ziegler brigue un nouveau mandat au sein du comité consultatif du Conseil des droits de l'homme.