La vocation d'éditeur

Réflexions de trois éditeurs romands sur les exigences de leur métier.

Diffusée en 1972, cette émission de Voix au chapître présente trois éditeurs romands, Hermann Hauser, Jean Hirschen et Vladimir Dimitrijevic. A travers leur parcours, ce sont trois conceptions différentes mais complémentaires du métier d'éditeur qui sont présentées dans ce document.

En 1927, Hermann Hauser fonde la maison d'édition neuchâteloise A la Baconnière qui devient célèbre à la fin de la Seconde Guerre mondiale en accueillant dans sa collection des Cahiers du Rhône des auteurs tels que Charles Péguy ou Aragon.

Après la guerre, l'éditeur rencontre un grand succès en publiant les textes de Denis de Rougemont, les ouvrages d'histoire de Jacques Pirenne ou la correspondance d'Ansermet. Les éditions A la Baconnière ont été rachetées en 1988 par les éditions Médecine et Hygiène.

Né en 1919 en Allemagne, le libraire Jean Hirschen dirige dès 1952 l'Office du Livre de Fribourg qui diffuse en Suisse les maisons d'éditions françaises et allemandes. Au sein de cet organisme, il se lance dans l'édition de livres d'arts.

Fondées en 1966 à Lausanne par l'éditeur d'origine yougoslave Vladimir Dimitrijevic, les éditions l'Âge d'Homme ont largement contribué à la diffusion des livres de nombreux auteurs slaves ou de textes peu connus de dissidents de l'ex-URSS tels qu'Alexandre Zinoviev.

Avec son bras droit Claude Frochaux, Vladimir Dimitrijevic publie également des auteurs suisses romands dont Charles-Ferdinand Ramuz et Charles-Albert Cingria.

Durant la guerre en ex-Yougoslavie, les opinions pro-serbes de Vladimir Dimitrijevic se sont exprimées dans le choix d'éditer des textes d'auteurs serbes qualifiés d'ultra-nationalistes, ce qui entraîna une polémique dans le milieu des lettres francophones.

  • Réalisateur: Liliane Annen