Les forçats de la mine

Les forçats de la mine, un dessin de Jean-Louis Baume, dessinateur de La Tuile.

En 1995, l'émission Viva  part à la rencontre des dessinateurs de presse de Suisse romande. Ces croqueurs du quotidien doivent saisir l'actualité sur le vif et la traduire en quelques coups de crayon. Difficile métier car il ne faut pas choquer les sensibilités tout en restant percutant, impertinent et drôle.

"La traduction subjective de la vision du monde"  tout un processus que nous dévoile le dessinateur Chappatte dans la rédaction du quotidien La Tribune de Genève.

Pierre Reymond, dessinateur de presse du quotidien La Suisse avoue que tout est à refaire chaque jour malgré des évènements mondiaux cycliques. Autre vision encore de la profession avec Jean-Louis Baume, dessinateur de presse au journal satirique La Tuile. Qui va trop loin ?

Gérald Herrmann, dessinateur de presse à La Liberté de Fribourg, cherche la subtilité et le respect de ses lecteurs alors que d'autres raffolent des potins.

Thierry Barrigue avoue faire un métier de provocation. Titiller le lecteur est la mission première. Raymond Burki dessinateur pour 24Heures a un dessin de presse qui paraît toujours en Une du quotidien. Martial Leiter est connu dans la profession pour son dessin féroce.

Un même métier, sept points de vue!