L'esprit des jardins

A chaque civilisation son jardin: anglais, à la française ou japonais.

L'émission Viva, diffusée le 1er mai 1990, invite à plonger dans la fraîcheur de jardins que la Suisse romande et la France voisine possèdent. A la suite du paysagiste français Gilles Clément, son jardin en mouvement s'élabore sans contraintes. Tout le contraire du jardin médiéval, structuré, fermé et peu disposé à des frivolités végétales. Le jardin japonais, quant à lui, suit des règles millénaires dictées par la tradition, le raffinement et la poésie. Laissez-vous enivrer par l'esprit magique de ces lieux enchanteurs.

Le paysagiste français Gilles Clément, ingénieur agronome de formation, père du jardin en mouvement travaille avec les énergies présentes du lieu et bouleverse ainsi la conception formelle du jardin. Ses aménagements prennent alors un caractère libre, organisé et raffiné où tous les sens sont sollicités. Le jardin incarne une vision, un idéal que l'on organise en fonction de sa manière de voir le monde.

Au Moyen Age, le jardin est un espace clos exploité par les frères et les soeurs des ordes monastiques qui accèdent ainsi métaphoriquement au paradis. De forme rectangulaire ou carré, ou alors sous la forme d'une pelouse à clôture treillissées, sillonnée d'allées, le jardin est également un verger sophistiqué et décoratif.

Le jardin dans l'esprit des Japonais anciens, annonce la personnalité et le rang de la famille, par sa taille , par ses aménagements, par son entretien et par son style. Chaque époque majeure de l'histoire du Japon marque des changements radicaux dans l'aménagement du jardin , en raison de modes, de cultures et d'états d'esprit.

  • Journaliste: Lorette Coen
    Réalisateur: Liliane Annen