L'art de programmer

Pari difficile pour Jacques Monnier, programmateur du festival.
  • Culture et arts
  • Vidéo 59 sec.

19 avril 2005

La tête ailleurs



Difficile, le métier de programmateur d'un festival. Placer les groupes à la bonne date, en profitant de leur tournée européenne, négocier des prix en concurrence avec d'autres festivals, équilibrer chaque soir le programme en regard des scènes disponibles et de la renommée des têtes d'affiche, obtenir un savant dosage entre tous les genres de musique… A Paléo, Jacques Monnier, programmeur en chef, réussit chaque année cet exercice de haute voltige. Mais comment fait-il?




La Grande Scène du Paléo Festival peut accueillir 25'000 spectateurs et le Chapiteau entre 6 et 8000 personnes. Le Club Tent, lui, avec ses 2000 places, est la scène de la découverte des nouveaux talents. Enfin, la Crique est le lieu du théâtre de rue, de l'humour et de la poésie visuelle.