Le carnaval (1)

Tour de Suisse des principaux carnavals et de leurs rites.

La Suisse au fil du temps: Les feux du carnaval.

De Soleure à Einsiedeln, tel est l'itinéraire de ce premier film consacré aux feux de Carnaval. Les images fantomatiques du «Chesselete» de Soleure, durant lequel deux mille personnes défilent en chemise à la lueur des torches, ne cède en rien au procès du «Füdlibürger» de Baden. Ici, c'est le bouc émissaire de tous les maux survenus dans l'année qu'une cour de cagoulards vêtus de robes rouge sang juge dans l'atmosphère qui ne laisse pas trop d'espoir au malheureux mannequin dont le nom signifie à peu près «Bourgeois-de-mes-Fesses». Lorsque le verdict tombe («dans le doute: coupable»), on l'envoie griller sur le bûcher dans l'allégresse générale.

Autres lieux, autres moeurs: à Glaris, une coutume curieuse fait, la nuit venue, grimper les villageois dans la montagne. Entre deux rasades d'alcool maison, on commence alors à bombarder la vallée de morceaux de bois enflammés que l'on propulse avec une canne rappelant celle du Hornuss.

Du côté de Saint-Gall, à Alstätten, c'est tout un cérémonial élégant que l'on découvre, avec des coiffes qui évoquent étrangement celles des Silverkläuse d'Appenzell. Mais à Einsiedeln, qui possède l'un des plus beaux carnavals de Suisse, on trouvera le rite de l'exécution par le feu: c'est le «Pagat» qui expie ici sur le bûcher, dans les sanglots et les lamentations de pleureurs patentés.

  • Réalisateur: Claud Delieutraz