Yves et Simone

Yves Montand

Invité sur le plateau de Spécial Cinéma, le chanteur et comédien français Yves Montand se livre avec une grande pudeur. Interpellé par Christian Defaye au sujet d'une lettre écrite par Simone Signoret, Yves Montand évoque sa relation avec la femme de sa vie. Outre son métier d'acteur, il partage également son bonheur d'être père.

Quelques mois après cette interview, Yves Montand décède à l'âge de septante ans.

Né le 13 octobre 1921 en Toscane, Ivo Livi a 2 ans lorsque ses parents, fuyant le fascisme, s'installent en France. Encore enfant, il se voit obligé de travailler. Selon les diverses versions, il est manoeuvre dans une huilerie, ouvrier métallurgiste ou remplisseur de cartons dans une usine de pâtes… Quoiqu'il en soit, il n'a que 11 ans. A 17 ans, il fait ses premiers pas dans le caf' conc' à l'Alcazar de Marseilles et prend le pseudonyme de Yves Montand.

La Guerre déclarée, il doit abandonner le music-hall, trouver du travail, mais il connaît le chômage. Il reprend ses prestations musicales cherchant le succès à Paris. Enfin, en 1944, s'ouvrent l'ABC, Bobino et le Moulin Rouge où la vedette n'est autre qu'Edith Piaf. Le coup de foudre… est réciproque. Montand devient alors une tête d'affiche, avec des chansons telles que Battling Joe, Luna Park, Les Grands Boulevards; il commence à s'intéresser au cinéma. Engagé par Carné pour Les portes de la nuit, c'est un échec. Sa vie privée aussi: Edith Piaf le quitte.

En 1949, il rencontre Simone Signoret, jeune, brillante et très belle actrice, épouse du cinéaste Yves Allégret. Yves et Simone se marient en 1951. Malgré ses aventures diverses, notamment avec Marilyn Monroe, ce sera le grand amour de sa vie, jusqu'au décès de Simone Signoret en 1985. Elle sera son inspiratrice, sa conseillère, sa protectrice, toujours et en toutes circonstances. C'est avec elle qu'il développera sa culture et sa conscience politique.

Yves Montand commence à mener une double carrière, de chanteur et d'acteur. Il tourne Le Salaire de la peur (1953), fait six mois de récital à guichet fermé entre octobre 1953 et avril 1954. Puis, après l'avoir rejeté pour cause d'accointance avec le communisme, l'Amérique lui ouvre les portes du triomphe.

Continuant ses tournées durant les années 60-70, il cherche plus le succès au cinéma. Il tourne beaucoup, bien que le succès ne soit pas au rendez-vous. La vague du yé-yé le fait douter. En 1969 sortent Z et L'Aveu de Costa-Gavras. Montand s'engage alors totalement pour le cinéma. Ces rôles sont les reflets de son idéologie politique et humaine. Le public suit et le reconnaît comme grand acteur. Il enchaîne les succès: Le Cercle Rouge(1970), César et Rosalie (1972), Etat de Siège(1973), Vincent, François, Paul… et les autres (1974), Section spéciale (1975), Police Python 357 (1976)…

Des années 1970 jusqu'en 1981, il ne chante plus, ou presque. Quelques nouvelles chansons, un disque, des émissions TV, mais il ne remonte plus sur scène. Le grand retour a lieu à l'Olympia en octobre 1981, c'est un immense succès, suivi d'une extraordinaire tournée mondiale.

En 1985, Simone Signoret meurt chez eux, alors qu'Yves tourne Manon des sources. La disparition de cette femme exceptionnelle marquera le début de l'automne de Montand. Malgré sa nouvelle compagne, Carole, la naissance de son seul enfant, Valentin, rien n'est plus comme avant.

Yves Montand meurt le 9 novembre 1991.

  • Journaliste: Christian Defaye