Gainsbourg for ever

Un bar, un piano et Gainsbourg qui parle de cinéma en musique.

Rencontré au bar de l'hôtel Bristol, à Genève, Serge Gainsbourg répond en musique aux critiques distillées par Christian Defaye à l'occasion de la sortie de Charlotte for ever. Avec son style inimitable, t-shirt Playboy, cigarette à la main, verre de bière et voix éraillée, il fait face à la dureté des réactions qu'a suscité son film dans lequel il met en scène sa propre fille Charlotte alors âgée de 15 ans.

Serge Gainsbourg de son vrai nom Lucien Ginsburg, est né le 2 avril 1928 à Paris. Avec ses parents, émigrés russes, il passe son enfance entre la rue Chaptal et la rue Blanche. Pendant l'Occupation, ses parents l'emmènent dans la région de Limoges. Il a 13 ans et porte l'étoile jaune. A la Libération, il reprend ses études au lycée Condorcet, puis entre aux Beaux-Arts, en classe d'architecture. Il rêve de devenir peintre, travaille avec André Lhote et Fernand Léger. Il enseigne le dessin, copie les tableaux du Louvre, essaie mais bientôt renonce.

Il n'a pas tout à fait 30 ans et brusquement décide de suivre l'exemple de son père, pianiste de bar. Il accompagne la chanteuse Michèle Arnaud et enfin débute au cabaret. Son premier album Du chant à la une, avec le Poinçonneur des lilas, est couronné par l'académie Charles-Cros. Durant la vague yé-yé, il écrit pour France Gall et lui fait obtenir le prix de l'Eurovision 1965 avec Poupée de cire, poupée de son. Il travaille pour Dionne Warwick, Petula Clark, mais aussi pour Régine, Mireille Darc, Brigitte Bardot et Isabelle Adjani ou Catherine Deneuve.

En 1968, Serge Gainsbourg rencontre Jane Birkin sur le tournage d'un film de Pierre Grimblat Slogan. Il compose pour elle Baby Lou, les Dessous chic, Baby alone in Babylone, Melodie Nelson, Je t'aime moi non plus. Après leur séparation, il continuera à composer pour elle et enregistrera un album avec leur fille, Charlotte. En 1976, il chante avec les musiciens de Bob Marley la version reggae de la Marseillaise qui fait scandale comme le fera sa version de Mon légionnaire.

Serge Gainsbourg revient sur scène au Palace en 1976, au Casino de Paris en 1985, au Zénith en 1987.

Il meurt le 2 mars 1991 dans sa maison de la rue Verneuil.

  • Journaliste: Christian Defaye