Le phénomène Sagan

Juliette Greco parle de l'amitié qui la lie à Françoise Sagan.

Pour comprendre ce que l'on a appelé «le phénomène Sagan», l'émission Préfaces a interrogé Juliette Gréco et l'écrivain Jean-Louis Bory, qui, en premier lecteur de La Chamade, met en exergue la situation particulière de Sagan dont le succès immédiat peut cacher la valeur authentique de son oeuvre.

De son vrai nom Françoise Quoirez, Françoise Sagan est née le 21 juin 1935, à Carjac (Lot). Fille d'un industriel, elle passe son enfance et son adolescence à Paris. Très jeune, elle lit Gide, Camus, Sartre, Rimbaud, Proust. En 1951, elle commence des études de lettres à la Sorbonne qu'elle ne terminera pas. Trois ans plus tard, Françoise Sagan publie son premier roman, Bonjour tristesse, qui lui vaut une reconnaissance immédiate du public et qui est couronné par le prix des Critiques. Le phénomène «Françoise Sagan» était né.

En 1955, elle se rend à New York où elle rencontre Truman Capote et Tennessee Williams avec qui elle se lie d'amitié. Elle écrit des chansons pour Juliette Greco, fait la connaissance de Bernard Frank, qui restera l'un de ses amis les plus fidèles. Un grave accident de la route, survenu en 1957, lui vaut plusieurs semaines d'immobilisation. Cette même année, elle publie un troisième roman, Dans un mois dans un an et délaisse la Côte d'Azur, qu'elle a mise à la mode, pour la Normandie.

Roger Vadim met en scène sa pièce, Le Rendez-vous manqué, au théâtre de Monte-Carlo en janvier 1958, sur une musique de Michel Magne et avec des décors de Bernard Buffet. L'année suivante paraît Aimez-vous Brahms…

François Sagan alterne la publication de romans et de pièces de théâtre. En 1963, elle tourne pour la télévision Landru, avec Claude Chabrol. Deux ans plus tard, elle publie La Chamade, dont Alain Cavalier tirera un film avec Catherine Deneuve et Michel Piccoli. Elle a toujours montré un grand intérêt pour le cinéma; plusieurs de ses romans ont par ailleurs été adapté à l'écran. En 1974, son court métrage Encore un livre obtient le grand prix du court métrage du festival de New York. Elle a également présidé l'édition 1979 du Festival de Cannes.

Ecrivain fécond, Françoise Sagana aura porté son regard lucide et désabusé sur un certain milieu de la petite bourgeoisie française des années 60 pour laquelle le temps de la consommation et de la facilité de vivre paraissant sans entrave. Françoise Sagan s'est éteinte à Honfleur, le 24 septembre 2004.

  • Journaliste: Maurice Huelin