Théâtre de Carouge

Le premier Théâtre de Carouge, dans une église désaffectée de la rue Jacques-Dalphin. [RTS]
  • Autres arts
  • Vidéo 27 min.

24 avril 1972

Plateau libre

Jean-Philippe Rapp rencontre des Carougeois pour parler du Théâtre de Carouge, peu avant la prochaine inauguration du nouveau bâtiment, le 21 avril 1972, avec la pièce de Shakespeare La nuit des rois.

C'est dans une salle encore en chantier que les comédiens répètent. Assurée dans un premier temps par le Français Maurice Sarrazin, la mise en scène a été reprise ensuite par Georges Wod.



Le Théâtre de Carouge , dans le canton de Genève, a été fondé par Louis Gaulis, Philippe Mentha et François Simon en 1957, et inauguré le 30 janvier 1958 à la rue Jacques-Dalphin, dans une église désaffectée. François Simon en assure la direction jusqu'en 1967.


Suite à la destruction de l'église, la troupe se produit entre autres à la Comédie de Genève et dans la Salle Pitoëff de 1968 à 1972. Durant cette période, Philippe Mentha reprend la direction artistique et Guillaume Chenevière en devient l'administrateur. Chenevière organise la fusion du Théâtre de Carouge et de l'Atelier de Genève en 1971 pour une exploitation commune de la nouvelle salle de Carouge, à la rue Ancienne, et en devient le directeur jusqu'en 1975.


Se succèdent ensuite François Rochaix (1975-1981, 2002-2008), Georges Wod (1981-2002) et Jean Liermier depuis 2008.