Franquin

Gaston Lagaffe par Franquin.

C'est le 28 février 1957 qu'il apparaît pour la première fois à la rédaction du Journal Spirou. Lui, c'est Gaston Lagaffe, le mythique personnage créé par le dessinateur belge André Franquin.

Vingt ans plus tard, Franquin est reçu en grande vedette au Musée des Bulles. Les enfants sont enthousiastes et fascinés par le créateur de leurs héros favoris: Spirou, Gaston Lagaffe ou le Marsupilami. Pédagogue, il écoute les jeunes et leur dispense quelques précieux conseils au détour des jeux de l’émission.

Il se raconte volontiers et évoque son univers, y compris une partie plus sombre de sa créativité, ses monstres dessinés, alors inédits.

A ne pas manquer, une savoureuse mise en scène du bureau de Gaston Lagaffe…

André Franquin est né le 3 janvier 1924 à Etterbeck en Belgique.

Après la très sérieuse école d’art Saint-Luc, c’est Jijé qui apprendra les rudiments de la bande dessinée à Franquin. Celui-ci débutera véritablement dans le métier en 1946 en entrant au journal Spirou dont il reprend la série du même nom à la suite du même Jijé. En inventant de nouveaux personnages comme le comte de Champignac, Zorglub et le Marsupilami, il fera de Spirou et Fantasio un univers fantaisiste complet qui perdure encore.

En 1957, il crée le personnage de Gaston Lagaffe avec Yvan Delporte. D’abord sous forme de dessins, Gaston va peu à peu occuper plus de place et devenir une série à part entière. A cette même époque, très demandé, il crée son propre atelier et réunit autour de lui de jeunes talents, comme Greg, Roba et Jidéhem.

Malade, souffrant de dépression, il abandonne Spirou dans les années 60 pour se consacrer à Gaston et commencera également à écrire des scénarios pour les autres.

En 1977, Franquin sort une nouvelle série en noir et blanc, Idées noires, dans la quelle il fustige avec humour mais férocité les humains rapaces, bêtes et méchants.

A cette période, Gaston devient également plus adulte et la série est l’occasion de relayer les convictions pacifistes et écologistes de Franquin. A la demande du producteur Christian Mauron, le dessinateur s’essaiera à la série animée mais les Tifous, oeuvre très prometteuse et aboutissement du graphisme de Franquin, feront les frais d'un imbroglio juridico-financier provoqué par une banque suisse impliquée dans le financement de la production.

Après un quinzième et dernier album de Gaston Lagaffe en 1996, Franquin meurt en 1997, des suites d’un infarctus.

  • Journaliste: Bernard Pichon
    Réalisateur: Eric Noguet