Greg, papa d'Achille

Greg, le papa d'Achille Talon, en 1977.

Le 9 février 1977, Greg est sur le plateau du Musée des Bulles. L’autre invité est bien sûr Achille Talon, le personnage le plus connu du dessinateur. Et s’il y a bien un peu de Talon dans Greg, il y aussi du Hilarion Lefuneste, indispensable faire-valoir de l’érudit héros dont les gags et le sens de la formule restent à ce jour inégalés.

Au fil de l’émission, Greg se révèle également un auteur infatigable et polyvalent. Dessinateur brillant mais aussi raconteur d’histoires, il met son talent de scénariste à disposition de nombreux collègues:  Hermann, Macherot, Dany, Franquin ou même Hergé pour le dessin animé Le Lac aux Requins.

C’est avec humour, gentillesse et pédagogie que Greg prodigue ses conseils aux enfants présents.

Michel Greg dit Greg, pseudonyme de Michel Louis Albert Regnier, est un dessinateur, scénariste et rédacteur en chef belge, naturalisé français, né le 5 mai 1931 à Ixelles.

Très jeune, il crée ses premières séries BD pour un quotidien belge. A cette époque il rencontre Franquin qui lui prodiguera ses conseils et collaborera rapidement avec lui. C’est ainsi que Greg écrit une centaine de gags pour la série Modeste et Pompon ainsi que plusieurs épisodes de Spirou et Fantasio.

Entre 1958 et 1977, Greg crée de nombreuses séries en tant que scénariste. Il n’abandonne pas le dessin pour autant et sous son crayon naît le personnage d’Achille Talon en 1963. Après avoir assuré la responsabilité de rédacteur en chef du Journal de Tintin pendant une dizaine d’année en parallèle avec ses activités d’auteur, il quitte la Belgique et ce poste pour la France. Il y travaille pour les éditions Dargaud et s’installe ensuite quelques années aux Etats-Unis comme responsable de leur bureau américain.

Touchant également à d’autres formes d’écriture, il écrit des scénarios pour la télévision et publie plusieurs romans. De retour en France dans le milieu des années 80, il recevra de nombreux prix couronnant son œuvre. Il n’arrêtera pas de produire scénarios et de poursuivre la publication d’Achille Talon jusqu’en 1999, lorsqu’il meurt  d’une rupture d’anévrisme.

  • Journaliste: Bernard Pichon
    Réalisateur: Eric Noguet