Le délire général

Le délire général [RTS]
  • Média
  • Vidéo 29 min.

14 février 1988

Livre à vous

En 1988, l'écrivain et journaliste indépendant saint-gallois poursuit ses enquêtes critiques sur la société suisse. Il vient de publier son dernier livre Die Welt als Wille und Wahn, dans lequel qui revient sur la famille zurichoise du général de l'armée suisse Ulrich Wille.

Né en Suisse alémanique à St-Gall le 11 mai 1940, Nicolas Meienberg est journaliste et écrivain.

Après une année passée aux USA, vivement intéressé par l'histoire, il entame des études à Fribourg puis Zurich. Durant Mai 68 Nicolas Meienberg est étudiant à Paris et participe aux mouvements estudiantins.

A partir de 1966, il est correspondant à Paris du journal Weltwoche. Il travaille aussi pour le Tages-Anzeiger-Magazin dès 1971 et jusqu'à son licenciement en 1976. Nicolas Meienberg collaborera également à l'hebdomadaire allemand Stern durant deux ans.

Devenu journaliste indépendant et écrivain Nicolas Meienberg publie en 1977 son premier livre intitulé Reportages en Suisse, un recueil proposant une vision critique de la Suisse. Ses recherches historiques très poussées alliées à un style efficace fondent des grands reportages, comme ceux sur Maurice Bavaud, sur le général Wille.

Nicolas Meienberg se donne la mort le 22 septembre 1993.