Imagination au galop

L'imagination au galop, masques et images en 1976. [RTS]
  • Autres arts
  • Vidéo 24 min.

4 septembre 1976

Imagination au galop

En 1976, l'imagination au galop fait suite à la série L'oeil apprivoisé. Dans un même esprit les auteurs ont cherché à favoriser la création artistique en s'attachant aux thèmes essentiels qui nous entourent: l'eau, le feu, la terre, l'air.

Dans le premier épisode, Masques et visages, Pierre Gisling entraîne les jeunes participants et les téléspectateurs à considérer le visage humain. Du portrait au masque, en passant par la fabrication de flûtes, l'épisode se termine sur une joyeuse bacchanale autour de totems réalisés par les enfants.

Pierre Gisling a étudié la sculpture et la pédagogie aux Beaux-arts avant de parfaire sa formation pédagogique à Paris. Devenu professeur de dessin puis directeur, il crée en 1964 les premiers camps de dessin et d'expression artistique en Suisse.

Appelé par la Télévision suisse romande à diriger son service art et éducation, il fera date en créant une série d'émissions reprenant l'idée de ses camps artistiques. Ce sera la belle aventure de L'oeil apprivoisé en 1973. Suivront également d'autres séries dont L'imagination au galop, Les aiguillages du rêve ou Les volets verts.

Il continue à écrire et mène une activité artistique dans le domaine de la peinture. Également passionné de beaux objets, il a ouvert à Montreux une galerie d'art consacrée aux curiosités du monde.