Edgar Morin (1/2)

L'émission "Les grands entretiens" rencontre le sociologue.

En février 2003, la journaliste Marlène Belilos rencontre le sociologue et philosophe français Edgar Morin pour deux émissions de la série Les grands entretiens. Lors de cette première interview, Edgar Morin évoque ses recherches et la naissance de sa méthode sociologique qui s'inscrit dans les circonstances de sa vie.

Prenant racine dans la tragédie de la mort de sa mère, son désenchantement et sa désespérance l'ont conduit au doute mais également à la foi dans la relation et à la volonté de vivre en lien avec la communauté, ce sont les fondements de son œuvre sociologique et philosophique.

Edgar Morin confie également à la journaliste combien la passion du chercheur est importante dans la lutte contre l'erreur et l'illusion.

Edgar Morin, né Edgar Nahoum à Paris le 8 juillet 1921, est un sociologue et un philosophe français. D'origine juive mais se déclarant athée, il perd très tôt sa mère et se réfugie dans les livres. Il dira que toute son œuvre est inscrite dans ce deuil.

En 1938, il rejoint le mouvement des Etudiants frontistes, socialiste et pacifiste, qui s'oppose aux Nazis. En 1941, il devient membre du parti communiste français et l'année suivante entre dans la Résistance. Il y est actif de 1942 à 1944 et adopte le nom de 'Morin', ses amis le surnomment ainsi et il conservera ce pseudonyme par la suite. Il s'éloigne du parti communiste avant d'en être exclu pour antistalinisme.

Edgar Morin a fait des études en histoire et en géographie et a obtenu une licence en droit en 1942. Il a ensuite entrepris ensuite un cursus de sociologie. A la fin de ses études, il devient professeur puis, dès 1950, chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). En 1956, il dirige la revue Arguments puis en 1962 il prend la direction de la revue Communications.

En 1965, le sociologue s'intéresse aux pratiques culturelles encore peu considérées par la recherche et il mène une étude pluridisciplinaire sur une commune en Bretagne, publiée sous le nom de La Métamorphose de Plozevet en 1967. Il s'agit d'un des premiers essais d'ethnologie dans la société française contemporaine.

De 1977 à 2004, il a publié La Méthode, son œuvre majeure, en six volumes, où il a développé des concepts clés pour comprendre la complexité du réel. Maintes fois distingué pour ses travaux, le philosophe a également écrit des essais d'analyses politiques et sociologiques ainsi que des ouvrages autobiographiques.

Edgar Morin est considéré comme l'un des grands penseurs français et son travail a fortement influencé les chercheurs contemporains.

  • Journaliste: Marlène Belilos