Un couple d'écrivains

Un couple d'écrivains.

Dans ce magnifique film d'Henri Brandt, Corinna Bille et Maurice Chappaz se dévoilent et nous font découvrir leur maison, leur pays et leur mode de vie. De leur très romantique rencontre dans le Bois de Finges, qui inspirera à Chappaz le texte La poursuite du manteau bleu, à leur vie actuelle partagée entre l'écriture, la famille et le domaine, Corinna et Maurice retracent les épisodes de leur histoire, qui traverse un demi-siècle de mutations profondes.

Car le Valais s'est considérablement modifié sous la pression du tourisme, et Maurice Chappaz n'aura de cesse de dénoncer les dégâts causés par la frénésie des promoteurs immobiliers. Ce qui lui vaudra de n'être reconnu pour son oeuvre que très tardivement.

Corinna Bille naît en 1912 à Lausanne. Fille
du peintre Edmond Bille et de Catherine Tapparel, elle épouse le poète valaisan
Maurice Chappaz, avec qui elle aura eu trois enfants.

Corinna Bille passe la majeure partie de son
enfance en Valais, région qui va fortement influencer son œuvre. Après un
séjour à Paris (1934-1936), elle publie son premier recueil de poèmes Printemps
en 1939 et son premier chef-d'œuvre romanesque Théoda en 1944, qui sera
suivi du Sabot de Vénus en 1952 et de plusieurs recueils de nouvelles.

Ces écrits, empreints de réalisme, restituent
l'âpreté de la vie montagnarde, les parfums de la végétation et les passions
sourdes. C'est avec La demoiselle sauvage en 1974 que son talent est
reconnu à l'étranger. L'écriture l'emporte, toujours plus impérieuse, plus
féconde, avec un emploi du rêve, systématique dès 1973, livrant une thématique
de l'errance, un érotisme candide, la confusion entre les règnes végétal et
animal et la quête de l'unité paradisiaque, non sans cruauté ni humour, dans Deux
passions
de 1979 notamment. Elle s'éteint à Sierre en 1979.

Maurice Chappaz est né le 21 décembre 1916 à
Lausanne. Il passe son enfance entre Martigny et l'abbaye du Châble. Après des
études gymnasiales au collège de Saint-Maurice, il s'inscrit en faculté de
droit à l'Université de Lausanne (1938-1940). Dans le même temps, il fréquente
les cours de Marcel Raymond à la Faculté de lettres de l'Université de Genève.

Poète avant tout, Maurice Chappaz publie son
premier texte, Un homme qui vivait couché sur un banc, en décembre 1939.
En 1940, la guerre l'oblige à arrêter ses études et, en 1947, il épouse Corinna
Bille, elle-même écrivaine et fille du peintre Edmond Bille. Le couple aura
trois enfants et prendra domicile à Veyras, près de Sierre, jusqu'à la mort de
Corinna Bille en 1979. Maurice Chappaz reviendra alors au Châble.Prophète
incompris des Valaisans, poète des montagnes, il a écrit deux livres violents: Le
match Valais-Judée
(1968) et le pamphlet Les maquereaux des cimes
blanches
(1976) où il dénonce la civilisation des affairistes. Des textes
accusateurs qui provoquent une campagne de presse d'une violence inouïe.

Il écrira également Le Valais au gosier de
grive
(1960), le Chant de la Grande Dixence (écrit dès 1959, publié
en 1965), Le portrait des Valaisans (1965), Office des Morts
(écrit en 1963, publié en 1966), Tendres Campagnes (écrit en 1962,
publié en 1966), L'aventure de Chandolin (1983), Évangile selon Judas
(2001)…

En 1985, les remous se sont calmés et l'Etat
du Valais lui décerne son Grand Prix en «reconnaissance pour les avertissements
précieux». Il reçoit également le Grand Prix Schiller en 1997 pour l'ensemble
de son oeuvre. Il meurt le 15 janvier 2009 à Martigny.

  • Réalisateur: Henri Brandt
    Journaliste: Gérald Mury