Devoir du botaniste

Sur les pas d'une jeune botaniste dans le vallon de Nant.

Dans le vallon de Nant, sur les traces d'une jeune botaniste. Tournée en 1969, l'émission Dimensions suit au quotidien une doctorante à la découverte des particularités végétales de la région. Garant d'un patrimoine scientifique, le devoir du botaniste est de sauvegarder et de transmettre l'histoire d'une science millénaire.

De tout temps, certains évènements sociaux, politiques, culturels ou religieux furent des obstacles ou des facteurs de progrès. Ainsi, l'invention de l'imprimerie fut un facteur encourageant la création d'une science botanique. L'apparition du réalisme dans les arts de la Renaissance encouragea l'observation détaillée des êtres vivants. L'émergence de la religion réformée au XVIe siècle eut des conséquences importantes sur la botanique puisque les plantes les plus communes reçurent une nom scientifique.

Jusqu'à la fin du XVIe siècle, les plantes ne sont, à l'exception des travaux du Grec Théophraste D'Eresos, que sujet de philosophie, matière médicale ou alimentaire. Puis en l'espace de trois siècles, de 1530 à 1850, la botanique devient une science régie par des lois précises et possédant ses propres techniques.

Au début, seule la systématique et la nomenclature comptaient. Puis, la botanique s'est élargie donnant naissance à la floristique, à l'anatomie, à la morphologie et à l'étude du fonctionnement des plantes à l'origine de la physiologie. On s'est intéressé au développement de la plante, puis à la géobotanique. Les naturalistes inventèrent l'écologie végétale et finalement la phytosociologie.

Au début du XIXe siècle, la paléobotanique est fondée avec des disciplines spécialisées. Durant la seconde moitié du XIXe siècle, la théorie de l'évolution établie par Darwin entraîne une classification révolutionnaire où les végétaux sont classés selon leur liens de parenté. C'est la naissance de la systématique phylogénétique. La théorie cellulaire voit apparaître l'histologie et la cytologie végétale.

La seconde moitié du XXe siècle donne naissance à la biologie moléculaire. Dès lors, la botanique entre dans l'âge adulte. Ses fondements sont établis, c'est le début de la botanique moderne contemporaine.

  • Journaliste: Jean-François
    Réalisateur: Frank Pichard