Destin tragique (1/2)

Le destin tragique de Martin Gray

Le ton est direct et sincère dans cet entretien avec Martin Gray, auteur du best-seller Au nom de tous les miens. Comment fait-on pour survivre après avoir vécu tant de drames personnels? C'est la question que se posent les lecteurs de Martin Gray et qui sert de fil rouge à cette discussion menée par Claude Torracinta.

Etrange destinée que celle de Martin Gray, né Mieczysław Grajewski à Varsovie en 1922. Contrebandier dans le ghetto, évadé, puis déporté à Treblinka où il voit ses frères et sa mère partir vers les chambres à gaz, il ne doit son salut qu’à sa solide constitution. Il s'évade avant la fin de la guerre, est intégré dans l’Armée Rouge et connaît les atrocités revanchardes de la fin du nazisme.

Emigré en 1947 en Amérique, où il rencontre sa future épouse Dina Cult, il s’installe avec elle et ses quatre enfants à Tanneron, dans le Sud-Est de la France. Mais le destin frappe encore. En 1970, un incendie ravage les lieux et emporte sa femme et ses enfants. C’est alors qu’il écrit, avec la collaboration de Max Gallo, Au nom de tous les miens, qui connaîtra un succès international, et déclenchera aussi une polémique quant à la véracité de certains épisodes de son aventure.

Martin Gray s'est éteint le 25 avril 2016 à son domicile belge.

  • Journaliste: Claude Torracinta
    Producteur: Jean-Jacques Lagrange