Le tunnel du Grand-Saint-Bernard

Voitures dans le tunnel du Grand-Saint-Bernard en 1974.

En 1974, la TSR consacre un reportage spécial à l'occasion du dixième anniversaire de l'ouverture du tunnel du Grand-Saint-Bernard. En guise d'introduction à l'émission, les impressionnantes images tournées en 1962 lors de la cérémonie marquant la fin du percement, avec l'émouvante réunion des ouvriers suisses et italiens. Mis en circulation deux ans plus tard, le Grand-Saint-Bernard sera le premier tunnel à assurer un trafic routier transalpin durant toute l'année.

Le col du Grand-Saint-Bernard a joué depuis l'antiquité un rôle fondamental dans les relations entre le nord et le sud de l'Europe. C'est par le col que sont passées les légions romaines, les tribus barbares, les Sarrasins, les empereurs du Saint Empire Romain Germanique, les papes, les croisés et Napoléon Bonaparte avec son armée.

Aujourd'hui, la traversée, par cette voie transalpine séculaire, s'effectue de façon moderne à travers le tunnel du Grand-Saint-Bernard. C'est en 1930 que naquit à Turin l'idée de relier l'Italie et le nord de l'Europe par un tunnel au Grand-Saint-Bernard. Les travaux de construction ont commencé au printemps 1958 sur le versant italien et, ensuite sur le versant helvétique.

L'entrée du tunnel, côté Valais se situe à 1918 mètres d'altitude et l'entrée sud, côté Val d'Aoste est à 1875 mètres. Depuis son ouverture, c'est plus de 23 millions de véhicules qui l'ont emprunté (90% de voitures).

  • Journalistes: Boris Acquadro et Yette Perrin
    Réalisateur: Raymond Barrat