Dur, dur, d'être comédien en Suisse

Tournage d'un téléfilm de la Télévision suisse romande, 1986.

Réalisé en 1986, ce reportage donne la parole à un formidable plateau de comédiens et metteurs en scène de Suisse romande: Philippe Mentha, Martine Paschoud, Georges Wod, William Jacques, Gisèle Sallin, Roger Jendly ou encore Jean-Luc Bideau.

Ces acteurs de la vie culturelle romande font partie de la petite élite qui parvient (à peu près) à vivre de son art. La Suisse romande compte environ 350 comédiens professionnels, et la plupart d'entre eux tirent le diable par la queue. A qui la faute? Des autorités trop frileuses en terme d'investissement culturel? Un bassin de population trop petit pour constituer un public suffisant? Les raisons sont plurielles. La radio et la télévision sont aussi pointées du doigt. Traditionnellement pourvoyeurs de travail, ces médias commencent à déserter la scène: les pièces radiophoniques et les dramatiques télévisées sont en voie d’extinction.

Les comédiens romands sont-ils condamnés à s’exiler ou à disparaître ?

  • Réalisateur: François Bardet