Rodolphe-M. Arlaud

Rodolphe-Maurice Arlaud présente l'émission Le cinéma et ses hommes.

Le ton est donné!

Octobre 1962, Rodolphe-Maurice Arlaud relance son émission Le cinéma et ses hommes, qui a débuté une année plus tôt. C'est l'occasion de rappeler qu'il s'agit avant tout de rencontrer les gens qui font du cinéma, de l'intérieur, et d'en savoir plus sur leurs métiers.

Selon le principe des courriers des téléspectateurs, le journaliste tient à rester en contact avec son public. Certains lui ont reproché d'être trop technique, d'avoir l'air d'attaquer ses invités ou même d'interviewer des cinéastes sans cravate.

Qu'importe! Rodolphe-Maurice Arlaud apparaît souvent de dos ou de profil, une pipe à la main, façon Jacques Tati. Il adopte volontiers un ton provocateur tout en reconnaissant le talent de ses invités.

Rodolphe-Maurice Arlaud est le présentateur de l'émission Le cinéma et ses hommes, de 1961 à 1964, mais il est surtout connu comme journaliste, scénariste et dialoguiste de films.

Né le 18 juillet 1911 à Genève, il est d'abord éditeur photographe avec son père avant de devenir journaliste et critique de cinéma, notamment à Opéra et Combat (1947-60). Il adapte plusieurs films parmi lesquels Maigret tend un piège (1958) et Maigret et l'Affaire Saint-Fiacre (1959) de Jean Delannoy. Il est l'auteur des scénarios et des dialogues de Qui êtes-vous M. Sorge? (1960), La Confession de minuit (1963), Paris au mois d'août ou encore A quelques jours près (1968).

Il a d'autre part réalisé plusieurs séries d'émissions dramatiques radiophoniques et télévisées en France et en Suisse, dont Derniers témoins (1978), Changements de décors (1980) et Marie-la-Louve (1990) pour n'en citer que quelques-unes. Il est membre du jury au Festival de Cannes en 1979.

Rodolphe-Maurice s'éteint le 2 février 2002.

  • Journaliste: Rodolphe-Maurice Arlaud