Paul Grimault

La création de dessins animés est une magnifique aventure.

Albin Salamin, web éditeur du site des archives, a retenu ce document de 1963: l'interview de Paul Grimault par Maurice-Rodolphe Arlaud.

«Lors de la sortie du film Le Roi et l'oiseau en 1980, je me souviens du doute que j'avais pour ce dessin animé français, non traditionnel, très différent des histoires et des images des productions de Walt Disney. Tout au long de la séance, l'étonnement et l'émotion gagnèrent en intensité. L'enthousiasme fit place au doute. C'était pour moi un vrai chef-d'oeuvre.

A l'époque, je ne connaissais pas grand chose du réalisateur de ce film, Paul Grimault, si ce n'est qu'il avait eu beaucoup de difficultés à monter et produire ce film. Un peu comme Jacques Tati, son ami, un grand créateur mais sans moyens financiers.

Aujourd'hui, je redécouvre dans les archives de la TSR un entretien de Paul Grimault en cette année 1979. Il ne parle pas du film Le Roi et l'oiseau mais de sa vie, de sa carrière, de son inspiration et du travail d'équipe pour la réalisation des dessins animés.

Paul Grimault, un personnage génial mais timide et réservé, un grand dessinateur mais un piètre parleur, un pionnier en France dans le cinéma d'animation.»

Les extraits de films ont été enlevés pour des raisons de droits.

Paul Grimault est né le 3 mars 1905. Après son certificat, il entre en 1919 pour deux ans à l'école de dessin Germain-Pilon. Il travaille ensuite dans un atelier de décoration puis pour une agence de publicité où il rencontre Jean Anouilh et Jacques Prévert. En 1930, il crée sa société Les Gémeaux pour produire ses films. Cette société se développera jusque vers les années 50 mais suite au difficultés de réalisation du Film Le Roi et l'oiseau, elle est poussée à la faillite.

Paul Grimault a également réalisé des films publicitaires et a joué dans des films comme Les Vacances de M. Hulot et Mon Oncle de Jacques Tati.

Paul Grimault est mort le 29 mars 1994.

  • Journaliste: Rodolphe-Maurice Arlaud
    Réalisateur: François Bardet