Jean Painlevé

Jean Painlevé en 1959.

Poète et pionnier du cinéma scientifique, c'est Jean Painlevé que présente l'émission Aux frontières de l'image d'Alexandre Burger en 1959.

"Jean Painlevé était le cinéaste des bestioles et des hasards cosmiques; l'auteur d'un cinéma miraculeux, celui de la science lorsqu'il devient poésie, de l'art pour la vie", voilà comment la journaliste Christine Deymard évoque le cinéaste.

Au fil des photos qu'il commente, Jean Painlevé dit quelque mots de sa vie et de ses débuts dans le tournage sous-marin, le tout ponctué de joyeuses anecdotes.

Une interview tout simplement délicieuse!

Jean Painlevé est né le 20 novembre 1902 à Paris. Il meurt le 2 juillet 1989 à l’âge de 86 ans. Il est le fils de Paul Painlevé, mathématicien et homme politique français qui fut président du Conseil à trois reprises. Cinéaste et biologiste, spécialisé dans la faune sous-marine, il se distingue par ses documentaires scientifiques et est à juste titre considéré comme l'un des pères fondateurs du cinéma scientifique.

En 1926, il débute sa carrière artistique comme acteur dans le film « L’inconnue des six jours » du cinéaste René Sti, au côté du comédien genevois Michel Simon. Cette expérience le conforte dans l’intuition que le cinéma peut être au service des laboratoires et de la recherche scientifique.

En 1933, il réalise ses premières prises de vue sous-marine, tout d’abord équipé d’un scaphandre léger relié à la surface par un tuyau jusqu’à une machine pneumatique, maniée par des marins.

En 1934, il fonde avec le commandant Le Prieur Le Club des sous l’eau et scénarise le documentaire « L’Hippocampe » qui lui inspirera une ligne de bijoux.

Depuis les débuts de sa carrière de réalisateur et de documentariste à la fin des années 20, il réalise plus de 100 films, dont la moitié sera consacrée à la recherche et la moitié à de la vulgarisation. Son œuvre se caractérise par le souci de l'exactitude descriptive de ses sujets tout en en offrant une dimension esthétique et poétique. Il est l'un des fondateurs de l'Institut de cinématographie scientifique et de la Commission Supérieure technique de l’Image et du son.

  • Journaliste: Alexandre Burger