La Turquie (1)

Voyage en Anatolie, carrefour des civilisations de l'Antiquité.

Anatolie, le pont des civilisations.

La partie asiatique de la Turquie – de loin la plus vaste – est constituée par l'Anatolie, véritable pont terrestre entre la Mer Noire et la Méditerranée. L'exhumation de la ville de Chatal-Hüyük par l'archéologue britannique James Mellaart a provoqué une véritable sensation, car elle jetait une lumière nouvelle sur le Proche-Orient à l'époque néolithique.

Ce document évoque également la période des Hittites à travers leur capitale Hattusa, à l'est d'Ankara. Après le déclin des Hittites, d'autres civilisations s'entrecroiseront en Anatolie. Les Grecs viendront d'Europe, bientôt suivis par les Romains qui feront de l'Anatolie, et notamment de sa plaine côtière méridionale, la Pamphylie, le plus beau fleuron de l'Empire.

Ainsi, les environs d'Antalya – avec Pergé, Sidé, Aspendos et Thermessos – forment un véritable réservoir de merveilles encore méconnues, qui attestent l'importance de cette province de Pamphylie: théâtres, stades, colonnades de rues marchandes, murailles d'enceintes, tout y subsiste encore intact dans un cadre grandiose, au pied des monts de la chaîne du Taurus.

Mais cette région méridionale offre également les vestiges de cités lyciennes plus anciennes. C'est le cas de l'actuelle Demré, l'ancienne Myra, avec ses remarquables tombeaux rupestres, taillés dans une haute falaise de roc qui est l'une des cités funéraires les plus impressionnantes que l'on puisse visiter.

  • Réalisateur: Pierre Barde