La Turquie (2)

Bizance se pare de somptueux édifices, comme Sainte-Sophie.
  • Vidéo 51 min.

De Bizance à Istanbul par la vallée fantastique.

L'éclosion de la religion chrétienne a lieu très tôt en Asie mineure. Dès la fin du premier siècle, des provinces entières comptent de puissantes communautés sur lesquelles s'abattent les premières persécutions. Pourtant, le christianisme ne cessera de s'affermir dans cette partie orientale de L'Empire romain.

Mais c'est la coupure de l'Empire romain en deux Etats distincts, l'Empire d'occident et d'orient, qui marque les débuts du monde byzantin. Constantinople, sur le Bosphore, va prendre le nom de Byzance et bientôt se parer de somptueux édifices, telle Sainte-Sophie.

En Anatolie se développe une autre chrétienté, plus fruste et rustique: celle des moines et des anachorètes de la Cappadoce rupestre. Dans des sites naturels étranges et d'une beauté sau-vage, où l'érosion a sculpté des paysages fantastiques, les hom-mes ont patiemment évidé les cônes de tuf formés par la nature.

Alors que de sanglants combats opposent les forces byzantines aux troupes conquérantes des Arabes, à l'Est surgissent, venant des steppes de l'Asie centrale, les tribus du Turc Seldjouk. Elles pénètrent victorieusement dans l'Anatolie et submergent le pays au Xle siècle pour y fonder un vaste empire. L'implantation des Turcs s'affirme très vite en Anatolie. Elle y marque le début de temps glorieux pour l'islam.

L'Empire Seidjoukide commence pourtant à décliner dès 1250. Après des luttes dynastiques et une vague d'invasions mongoles, c'est un nouvel empire qui se constitue au XIVe siècle sous Osman, qui fonde la dynastie des Ottomans. La ville d'Istanbul se pare d'une quantité de mosquées et d'édifices admirables, construits le plus souvent par le génial architecte Sinan.

  • Réalisateur: Pierre Barde