Carillon Chantemerle

Carillon de Chantemerle

En 1987, la journaliste Catherine Vittoz nous emmène dans le clocher du temple de Pully-La-Rosiaz, qui domine les pentes du Lavaux, pour nous faire découvrir le carillon de Chantemerle.

C'est dans la petite cage en bois qui entoure son instrument que Jean-François Cavin, le carillonneur de la paroisse, raconte l'histoire, le fonctionnement et les spécificités des 19 cloches fondues par Eijsbouts en Hollande.

Le pasteur Marc Vernet, grand connaisseur de l'art campanaire, est à l'origine de la construction du carillon de Chantemerle, inauguré en 1953. Les 19 cloches réparties sur deux octaves permettent des nuances très subtiles. Des adaptations de musique populaire, de psaumes et de chorales et des pièces originales ont été composées spécifiquement pour ce carillon.

(Source photo: TSR 1968)

Le carillon de Chantemerle a été inauguré le 1er novembre 1953. Il porte le nom du quartier au centre duquel s'élève le clocher de l'église de Pully Rosiaz, dominant l'esplanade de Chantemerle. C'est l'un des rares carillons de type flamand existant en Suisse.


D'abord composé de 19 cloches, il s'est enrichi de 5 cloches supplémentaires en 2011. Ses 24 cloches forment une gamme de 2 octaves dans le ton de LA majeur. Elles sont reliées par transmission mécanique au poste de commande (clavier manuel et pédalier) installé dans la cabine. Les cloches graves sont équipées d'appareils de sonnerie avec moteurs électriques, pouvant ainsi retentir en volée pour annoncer les cultes et cérémonies religieuses.


  • Journaliste: Catherine Vittoz