Un témoin engagé

Charles-Henri Favrod

En mars 2002, l'émission Si vous saviez propose une série de cinq documents consacrés à l'engagement de quelques Suisses qui ont oeuvré à la tenue des accords d'Evian et à l'indépendance de l'Algérie. Cette seconde émission donne la parole au journaliste Charles-Henri Favrod.

Le 5 novembre 1954, François Mitterrand, alors ministre de l'Intérieur déclare: «L'action des fellaghas ne permet pas de concevoir en quelque forme que ce soit une négociation. Elle ne peut trouver qu'une forme terminale, la guerre». Le terme de guerre sera par la suite aboli en France pour être remplacé par les événements en Algérie.

Journaliste pour Radio Lausanne dans les années 1950, Charles-Henri Favrod découvre l'Algérie en 1952. Très vite, il découvre qu'on  torture dans les commissariats.

(Photo : RTS)

  • Journaliste: Marie-Claude Cudry
    Producteur: Christian Ciocca