Les eaux noires

Le groupe Celtique Energie convoite le sous-sol de Noiraigue (NE) pour y réaliser un forage gazier. [Site de la commune de Noiraigue, avec l'autorisation de l'auteur.]
  • Société
  • Audio 15 min.

25 janvier 1964

Carte de visite

Connu aujourd'hui des amoureux de l'Areuse et de ses gorges, le village de Noiraigue fut autrefois un point de passage obligatoire vers le Val-de-Travers et la France. Carrefour commercial pour le sel et les harengs venus de l'ouest, ou pour les épices et les tissus orientaux, ce village fut un temps très industrialisé et compta jusqu'à 1200 habitants.


En janvier 1964, dans l'émission Carte de visite, le journaliste Pierre Lang tend son micro, entre autres, au pasteur, à un ancien cloutier devenu horloger, et à Jules Joly, ancien président du Grand Conseil et ancien administrateur de la commune.


Divers sujets sont abordés, dont la pêche à la truite, le Creux du Van et la ferme Robert,  qui fut le théâtre d'un célèbre combat entre son premier propriétaire et un ours vindicatif. Le souvenir de cette lutte est perpétué par une fête annuelle.


L'allée des naturalistes, à la Combe-Varin, rappelle par des pancartes fixées sur les arbres les noms des illustres savants  qui se réunissaient chaque année dans la propriété du zoologiste et géologue Edouard Desor (1811-1882).


La promenade est agrémentée par une interprétation du Chant de Noiraigue par le Choeur des jeunes de Noiraigue.


(Source photo: site de la commune de Noiraigue, avec l'aimable autorisation de son auteur).


Noiraigue compte aujourd'hui environ 500 habitants, les Néraouis. Le village porte le nom de la rivière qui prend sa source au nord du village, et qui doit le sien ("eau noire") au fait que son eau s'est chargée de la tourbe des marécages de la Vallée des Ponts.


La vie en plein air de cette rivière est bien brève puisqu'elle rejoint aussitôt l'Areuse dans le village même.


Depuis janvier 2009, Noiraigue a fusionné avec les communes de Boveresse, Buttes, Couvet, Fleurier, Les Bayards, Môtiers, Saint-Sulpice et Travers pour former la commune de Val-de-Travers.


Le journaliste Pierre Lang (1921-2009), qui deviendra dès 1968 une célébrité du petit écran avec ses émissions animalières Rendez-vous, puis Escapades, a débuté sa carrière suisse à Radio-Lausanne en 1961, après avoir travaillé en France à l'AFP et à Europe 1. On reconnaît déjà dans ce document sonore son timbre de voix si particulier.