Le ravisseur de Joséphine Dard

Mille et une archives

Au matin du 23 mars 1983, Frédéric Dard et son épouse découvrent avec stupeur que leur fille Joséphine Dard, 12 ans et demi, a été enlevée durant la nuit, dans leur maison de Vandoeuvres en banlieue de Genève. Un billet du ravisseur réclame une rançon de deux millions de francs. Le couple est sous le choc mais très vite, ils réunissent l'argent et payent la rançon. Joséphine Dard est libérée après 50 heures de détention.

La police ne tarde pas à mettre la main sur le ravisseur de Joséphine, un père de famille en apparence sans histoire. Caméraman de son état, l’homme a notamment collaboré à des productions de la Télévision suisse romande. L’enquête révèle vite que ce Suisse, issu d’un milieu aisé, possède des talents cachés qui vont bien au-delà de l’imitation de l’accent méridional. Au moment de son arrestation, cela fait plus d’une décennie qu’il a basculé dans l’illégalité, qu’il mène une double-vie insoupçonnée, perdu dans une quête perpétuelle d’argent et de reconnaissance.

Écriture : Aurélie Roulet
Réalisation : Rodolphe Bauchau
Narration : Sophie Richard