Antoinette Quinche: un plaidoyer pour le droit de vote des femmes en Suisse

Affiche en faveur du suffrage féminin en Suisse [RTS]
  • Femmes
  • Audio 1 min.

17 février 1984

Vie qui va

En 1945, l'avocate et féministe vaudoise Antoinette Quinche prononce un vibrant plaidoyer pour le suffrage féminin sur les ondes de Radio Lausanne. A cette époque déjà, la Suisse fait figure de mauvais élève. Avec le Portugal, c’est le seul pays d’Europe à n’accorder aux femmes aucun droit de participation à la vie politique de la nation.

Née en 1896, Antoinette Quinche est une pionnière à plus d'un titre. Encouragée par son père, le pasteur Hermann Quinche, elle obtient son baccalauréat, puis devint en 1923 une des premières femmes docteure en droit de l’Université de Lausanne. Quelques années plus tard, elle sera la première avocate vaudoise à ouvrir sa propre étude.

Dès 1932, elle prend la présidence de l’Association vaudoise pour le suffrage féminin. En 1944,  celle du Comité suisse d’action pour le suffrage féminin. Elle jouera un rôle important lors des scrutins sur le vote des femmes en 1959. Si ce droit fut refusé au niveau fédéral, les Vaudois furent les premiers en Suisse à l'accorder au niveau cantonal et communal. 

Antoinette Quinche décède en 1979, à l’âge de 83 ans.