René Morax

René Morax

René Morax décède le 3 avril 1963 à l'hôpital de Morges, à l'âge de 90 ans.

Avec la disparition de celui que l'on surnommait affectueusement "Monsieur René", la Romandie perd un grand artiste aux multiples facettes: écrivain, musicien, dramaturge, poète et metteur en scène.

Le 4 avril, plusieurs personnalités lui rendent un vibrant hommage sur les ondes radiophoniques. Géo Blanc, Gaston Bridel, Marguerite Cavadaski et Jacques Béranger se souviennent avec émotion de l'homme qui a fondé le théâtre du Jorat et transformé l'art dramatique romand.

(Source photo: TSR 1962)

René Morax (11 mai 1873 – 3 janvier 1963), dramaturge et metteur en scène suisse né à Morges, fut un grand artisan du « théâtre populaire ». Après une première pièce, la Nuit des Quatre-Temps, jouée en 1901, au casino de Morges puis une seconde deux ans plus tard, La Dîme, à Mézières. Le succès aidant, il transforme cette scène provisoire en vraie salle de spectacle en 1908 : ainsi naît Le Théâtre du Jorat, surnommé la Grange sublime.

Les mises en scène se succèdent, parmi lesquelles Henriette (1908), Aliénor (avec une musique de Gustave Doret, 1910), Tell (1914), Le Roi David (1921, avec la musique d'un compositeur encore inconnu, Arthur Honegger), Davel (1923).

Il est aussi l'auteur de petites pièces et de farces, dont Les Quatre Doigts et le Pouce en 1915, popularisée par le Théâtre des Faux-Nez en 1955.

  • Journalistes: Géo Blanc, Georges Duplain, Bernard Nicod