Une Eglise qui s'ouvre

Paul VI au Concile Vatican en 1965. [RTS]
  • Société
  • Audio 8 min.

8 décembre 1965

Miroir du monde

Après presque quatre ans de travaux, le pape Paul VI clôt le Concile Vatican II et renvoie les évêques et les pères conciliaires vers leur quotidien. Le Concile a profondément changé le visage de l'Eglise qui s'ouvre au monde.

Jean Neuvecelle rend compte des bouleversements intervenus: les fidèles ont gagné une place essentielle dans une liturgie plus communautaire en langue populaire. Le principe de la collégialité entre évêques a été expérimenté durant le Concile. On a posé également les fondements d'un dialogue oecuménique, et l'ouverture vers les autres religions et les non-croyants.

Parmi les avancées significatives, la reconnaissance de la liberté religieuse comme l'un des droits fondamentaux de chaque être humain. Les décrets votés par le Concile touchent également à la justice sociale, aux domaines politiques et économiques. C'est un travail énorme qui a été accompli et qui touche tous les aspects de la vie humaine et pas seulement sa dimension religieuse.

Le souhait de Jean XXIII de voir l'Eglise se mettre à jour est ainsi réalisé.

(Source photo: TSR, 1965)