André Baudry

André Baudry

En avril 1974, le philosophe  français André Baudry rappelle que l'homosexualité est très mal perçue dans les pays européens, latins. L'homosexuel est seul, exclu des cercles familiaux, religieux, spirituels et sociaux.

Il explique les raisons d'être de la revue Arcadie qu'il a fondée en 1954, précisant qu'il ne s'agit pas seulement d'une revue mais également d'un groupe homophile français visant à lutter contre les discriminations et l'isolement des homosexuels, pour une meilleure intégration dans la société. Il ne demande pas plus de tolérance ou de liberté. Pour lui, l'homosexuel a le droit de vivre comme tout le monde, avec les mêmes droits et les mêmes devoirs.

Les questions du journaliste sur la religion, le mariage ou la morale sont révélatrices du contexte de l'époque. L'interview se termine d'ailleurs par une question surprenante "Et si la société trouvait le moyen de supprimer l'homosexualité?" Paul Baudry y répond avec tact et fermeté.

(Source photo: TSR 1971)

André Baudry, né le 31 août 1922 à Rethondes, est le créateur de la revue homophile Arcadie.

Ancien séminariste, professeur de philosophie dans l'enseignement privé et homosexuel, il s'intéresse au débat sur la sexualité qui prend une nouvelle tournure en France après la publication du rapport Kinsey en 1948, puis du Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir en 1952. La même année, l'abbé Oraison soutient une thèse intitulée Vie Chrétienne et problèmes de la sexualité, qui recommande une attitude plus compréhensive de l'Eglise. Elle est mise à l'index l'année suivante.

Arcadie est à la fois une revue et un groupe homophile français, créée en 1954 avec le soutien de Roger Peyrefitte et Jean Cocteau. Le but est de sortir les homosexuels de la solitude en leur apportant une meilleure estime d'eux-mêmes, de revendiquer le droit à l'indifférence en tant que personnes dignes et respectables. Le nom Arcadie renvoie à la région de la Grèce antique célèbre pour sa vie harmonieuse.

Son nombre d'abonnés oscille entre 1'300 et 10'000. La revue est interdite aux mineurs dès 1954 et censurée. En 1955 Paul Baudry est poursuivi pour outrage aux bonnes moeurs. Suite à la promulgation de l'amendement Paul Mirguet comptant l'homosexualité parmi les "fléaux sociaux", il supprime les petites annonces et photographies de sa revue.

A partir de mai 1968, les homosexuels ont d'autres revendications et fondent en 1971 le Front homosexuel d'action révolutionnaire. Paul Baudry est invité à témoigner dans les Dossiers de l'écran en 1975, organise des congrès avec des intellectuels sympathisants et renomme sa revue Mouvement homophile de France.

Perdant son influence face aux revendications et provocations du mouvement de libération gay, Arcadie disparaît en 1982. Paul Baudry est alors âgé de soixante ans.

  • Journaliste: Antoine Berthoud