Retour du Tchad

Laurent Marti, délégué du CICR, en 1979

En 1980, le Tchad est le théâtre d'affrontements entre les forces du président Goukouni et des rebelles de Hissène Habré. La capitale N'Djamena est coupée en deux.

Laurent Marti, délégué du CICR, explique cette situation particulière: des deux côtés, la Croix-Rouge est active et tente d'avoir accès aux prisonniers de l'une et l'autre des factions. La population civile constitue en outre la première victime des combats, et tente de fuir vers le Cameroun. Mais les prochaines crues de la rivière du Chari pourraient bientôt empêcher les réfugiés de traverser à gué.

(Source photo: TSR 1979)

Laurent Marti entre au Comité International de la Croix-Rouge (CICR) en 1964, en tant que délégué. Il y effectuera de nombreuses missions délicates et parfois périlleuses, dont il fera un récit en forme de fiction dans son livre Bonsoir mes victimes. Il sera par la suite le fondateur et le premier directeur du Musée de la Croix-Rouge, à Genève.

De 1957 à 1964, il a réalisé de nombreux reportages et interviews pour le compte de Radio-Genève sous le nom de Bernard Laurent.

  • Journaliste: Philippe Grandjean