Rudolf Friedrich

Bahnhofstrasse Zurich

En 1982, le radical de Winterthur Rudolf Friedrich est élu au Conseil Fédéral.

A Zurich, les passants commentent la nouvelle au micro du Journal de Midi, et notamment le fait qu'il est le premier conseiller fédéral célibataire.

(Source photo: TSR 1985)

Rudolf Friedrich, homme politique suisse, est né le 4 juillet 1923 à Winterthour. Il fut conseiller fédéral de 1983 à 1985, membre du Parti radical-démocratique.

Il étudie le droit et l'économie à l'Université de Zurich et devient avocat. Membre radical du Conseil de la Ville de Winterthour de 1962 à 1975, il est député au Grand Conseil du canton de Zurich de 1967 à 1977. Il siège au Conseil national de 1975 à 1982, date de son élection au Conseil fédéral. Comme parlementaire, il préside la Commission des affaires militaires.

Conseiller fédéral, il dirige le Département de Justice et Police du 1er janvier 1983 au 20 octobre 1984, où il fait progresser le droit matrimonial. Il fait fermer l'agence de presse soviétique Novosti accusée d'ingérence dans les affaires suisses. Une loi visant à limiter les achats de la propriété foncière par des étrangers porte son nom, la "Lex Friedrich". Il chercha à renforcer le fédéralisme et fut confronté au problème de l'asile.

Il quitte le gouvernement moins de deux ans après son élection pour raisons de santé. Après sa retraite, il s'engage fortement en faveur de l'adhésion de la Suisse à l'ONU et est un des partisans d'une adhésion à l'UE.

  • Journaliste: Daniel Monnat