La passion de l'Asie

Ella Maillart en 1973.

Elle a le goût du risque, Ella Maillart, comme elle le confesse dans cette interview. Ce goût-là l'entraîne à faire de sa vie une aventure peu banale. Excellente sportive, elle a touché au ski, à la voile et a même traversé le Caucase à pied dans les années 1930.

Les terribles années 1930-1945 la voyageuse les passe en Inde, auprès notamment du sage Ramana Maharshi. Elle est touchée par l'importance faite au sacré et à la dimension spirituelle de la vie. Cette chose-là a presque disparu en Europe.

Ce qui la frappe, c'est le peu d'Européens qui vivent le moment présent. Ils sont en porte-à-faux entre le présent et le futur. Ils se fient au raisonnement plutôt qu'à l'intuition. Et intervient alors une sorte d'asphyxie de la vie.

Ella Maillart observe que ses contemporains n'ont plus le temps de faire une recherche profonde. Et de répondre à la question fondamentale: c'est quoi un être humain. Elle nous redit ici la toute première leçon que nous offre l'Asie, vivre le moment présent.

(Source photo: TSR, 1986)

Ella Maillart est née en 1903 et son enfance sera marquée par le lac où elle apprend à naviguer et aimer les grands espaces. Du lac, elle passera ensuite à la montagne; elle skiera même en équipe suisse de ski. Avec son amie Miette de Saussure elle parcourra à plusieurs reprises la Méditerranée à la voile.

Les grands espaces exercent une attraction réelle sur la jeune femme. Au début des années 1930 elle part vivre à Moscou et traverse le Caucase à pied. Elle parcourt l'Asie avec Peter Fleming en 1935 et voyage à travers le nord du Tibet. Des grands espaces elle glisse au voyage intérieur auprès du sage Ramana Maharshi. C'est le temps de la Seconde Guerre mondiale. Cette rencontre et d'autres la marquent particulièrement et lui font découvrir l'importance du sacré et du spirituel.

De retour en Suisse après la guerre, elle découvre Chandolin qui devient son point d'attache pour une partie de l'année. Le reste du temps elle est guide culturelle en Asie, activité qu'elle poursuivra jusqu'à l'âge de 84 ans.

A la fin de sa vie, Ella Maillart sera très préoccupée par l'état de la planète et aux nombreux enjeux écologiques la concernant.

Ella Maillart voyageuse se double d'une Ella Maillart écrivaine et photographe. L'aventurière a laissé de nombreux écrits de ses voyages et une collection de photos, déposée au Musée de l'Elysée à Lausanne.

Elle s'éteint à Chandolin en mars 1997.

(Source: http://www.ellamaillart.ch/bio_fr.php)

  • Journaliste: Blaise Evard