Le siècle vu par Pierre Auger

Des chercheurs travaillent au CERN en 1960.

Scientifique de renom, Pierre Auger a participé au développement de la physique atomique dans la première moitié du 20e siècle. Au soir de sa vie il évoque avec passion les découvertes qui ont mené à l'utilisation de l'atome à des fins civiles et militaires. Dès avant la guerre ce chercheur a réalisé l'importance d'une institution européenne dans le domaine de la recherche atomique.

Pierre Auger participera tout naturellement à la création et au développement du CERN à Genève dès 1954. A ce propos il se souvient qu'il a fallu expliquer les buts du CERN, l'atome faisant peur après Hiroshima. Il affirme dans cet entretien réalisé dans la rubrique radiophonique Mémoires du siècle que l'homme ne se montre pas tout à fait digne de sa science, tout comme il ne croit pas que les immenses progrès scientifiques changeront la race humaine.

(Source photo: des chercheurs au CERN, TSR 1960)

Né en 1899, Pierre Auger, a commencé des études de sciences naturelles avant de découvrir la science atomique. Expérimentateur de grand talent, il découvre un processus d'auto-ionisation d'un atome déjà excité par un rayonnement, l'"effet Auger". L'application de cette découverte est maintenant courante dans l'industrie microélectronique. Durant la Deuxième guerre mondiale, Pierre Auger rejoint les Forces françaises libres, s'exile à l'Université de Chicago, puis participe au Canada aux recherches anglo-franco-canadiennes sur l'énergie atomique.

Après la guerre, Pierre Auger sera très actif dans la mise sur pied d'organisations nationales et internationales dans les domaines de la recherche atomique et des études spatiales. Il sera notamment à l'origine de la création du CERN, du Centre européen de recherche spatiale. A l'UNESCO il a dirigé le département des sciences exactes et naturelles durant plus de dix ans.

Il n'a cessé de s'interroger sur la connaissance scientifique. Il a aussi interpellé les responsables politiques sur la nécessité de prévoir les phénomènes de grande envergure qui menacent la survie de la planète.

Il est décédé à l'âge de 94 ans en 1993.

(Source: Encyclopédie Universalis)

  • Journaliste: Blaise Evard