Cris et barrissements

Eléphant du cirque Knie, 1963.

Reportage à  la ménagerie du cirque Knie en 1940. Les fauves ne semblent pas particulièrement apprécier la venue du journaliste de la radio romande, à en croire les feulements, grognements et autres mugissements qui se font régulièrement entendre.

Le premier guide de cette visite n'est autre que le dresseur de fauves Trupka, une légende du monde du cirque. Au milieu de ses protégés, il y la tigresse Princesse, à qui il voue une affection particulière. Ce félidé en effet est venu à son secours quelques années plus tôt alors qu'il se faisait attaquer et terriblement blesser par un autre tigre lors d'un numéro. 

Après les fauves, c'est au tour des éléphants. Fredy Knie présente sa nouvelle troupe de cinq pachydermes. Le dressage des deux derniers venus n'a pas été de tout repos. Mais tout va bien aujourd'hui, et les pensionnaires de Fredy Knie saluent d'un barrissement joyeux les auditeurs de la radio.

(Source photo: TSR 1963)

L'histoire de la famille Knie remonte en 1803 quand Friedrich Knie, fils d'un médecin autrichien, s'éprent à Innsbruck d'une jeune écuyère travaillant dans une petite troupe d'artistes itinérants. Le jeune homme abandonne ses études pour la suivre. Son amourette tourne court, mais il poursuit cette vie de bohème et fonde sa propre troupe de saltimbanques. Friedrich Knie épouse la fille d'un barbier qui lui donnera cinq enfants. La dynastie est lancée.

L'arène Knie se produit en Suisse pour la première fois en 1814. A la mort de Friedrich, en 1850, Karl, l'un de ses fils, prend sa succession. Il a déjà sept enfants qui travaillent tous comme artistes et forment la troisième génération. La troupe se produit en Autriche, en Allemagne et en Suisse.

Le 26 décembre 1900, la famille obtient de la commune thurgovienne de Gerlikon le droit de cité. Elle s'installe à Rapperswil sept ans plus tard. A la fin de la Première Guerre mondiale, Knie transforme son arène en un cirque sous chapiteau. Le succès est au rendez-vous et la foule se presse pour voir les nouveaux spectacles. Le cirque Knie prospère. En 1926, 80 roulottes composent le convoi. En 1934, l'entreprise devient une société anonyme.

Né en 1954, Franco Knie, président du conseil d'administration et directeur technique, et son cousin Fredy Junior (né en 1946), directeur artistique, représentent la sixième génération. En 1960, le cirque est le premier à montrer une girafe sur la piste. En 1968, autre première mondiale avec la présentation de Zeila, rhinocéros blanc. En 1972, Fredy Knie junior réussit à faire monter une tigresse sur le dos du rhinocéros. En 1977, Knie connaît son année record avec le comique Emil: plus d'un million de spectateurs suivront la tournée.

Aujourd'hui, le cirque Knie est considéré comme une véritable institution en Suisse.

  • Journaliste: Marcel Suès