Myriam Harry (1)

L'écrivaine Myriam Harry en 1904.

L'écrivaine française Myriam Harry est l'invitée de Marianne Monestier dans une émission radiophonique diffusée en août 1953. Née à Jérusalem, cette femme de lettres - qui a été la première lauréate du  prix Femina - évoque sa vie et sa carrière littéraire. Un parcours placé sous le signe de la chance, qui lui a permis de rencontrer plusieurs auteurs majeurs de son époque.

(Source photo: La Revue universelle 1904, Domaine public)

Maria Rosette Shapira, connue sous le pseudonyme de Myriam Harry, est une femmes de lettres française née à Jérusalem le 21 février 1869.

Elle entame sa carrière littéraire dans une collaboration avec le journal La Fronde écrit par des femmes: elle publie un premier recueil de récits Passage de Bédouins en 1899. Puis un séjour en Indochine lui inspire des nouvelles réunies dans La Pagode de l'ìle flottante et deux romans Petites Epouses (1902) et L'île de Volupté paru en 1907.

Sa carrière littéraire est bien lancée, et en 1904, son ami Joris-Karl Huysmans propose son roman La Conquête de Jérusalem pour le prix Goncourt: refus du jury d'attribuer la récompense à une femme. En réaction le magazine féminin La Vie heureuse décide alors de créer un prix qui prendra ensuite le nom de Prix Femina. Myriam Harry en est la première lauréate.

L'écrivaine poursuit tout au long de sa vie un riche travail d'écriture influencé par sa jeunesse à Jérusalem et s'éteint à l'âge de 89 ans en 1958.

  • Journaliste: Marianne Monestier