Dessins d'enfants

Fillette peignant lors d'un atelier de créativité en 1966. [RTS]
  • Éducation
  • Audio 15 min.

29 juillet 1946

Emission sans nom

"L'adulte doit se mettre à l'école de l'enfant". En 1946, Gaston Ferrière, médecin, directeur des hôpitaux français pour aliénés, explique son respect de la création enfantine. Que ce soient par les dessins ou les mots, l'enfant montre une spontanéité qui interpelle l'adulte.

Le médecin fait référence au professeur Georges-Henri Luquet de la Sorbonne qui a étudié le dessin d'enfant avec grand sérieux. Il ne s'agit pas de réalisme visuel mais d'un réalisme conceptuel, un représentation de l'objet total. Des artistes contemporains s'en inspirent et cherchent à retrouver cette image intérieure qu'ils vont adapter à leur manière personnelle. Et de citer Georges Dubuffet dont l'art brut va dans cette direction.

Les comptines ou formulettes que l'enfant invente sont également une manière de s'approprier le monde. L'humour du langage, via les répétitions, les rythmes ou les mots-valises, lui permet de surmonter son anxiété.

(Source photo: TSR 1966 )