Procès historique

Les accusés dans leur box lors du procès de Nuremberg. 1945-1946.

Le procès de Nuremberg, intenté par les puissances alliées contre 24 des principaux responsables du Troisième Reich, a lieu du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946.

Au-delà des sentences prononcées et des conséquences pour l'Allemagne, ce procès, malgré son caractère exceptionnel et les circonstances dans lesquelles il a été institué, a jeté les bases d'une justice dépassant celles des nations.

En octobre 1946, le ton du journaliste est grave sur les ondes de Radio Sottens:

"Après des mois de délibération, de débats, de très longues discussions auxquelles toutes les parties ont été largement conviées, un tribunal inter-allié, pour la première fois, apporte des sentences qui auront une valeur d'expérience, de sagesse, une portée d'histoire, des répercussions sans doute dans la vie de l'Allemagne et peut-être même du monde."

(Source photo: Gouvernement fédéral américain, Domaine public)

Les crimes commis durant la Seconde Guerre mondiale par les nazis et les Japonais ont été les premiers crimes internationaux jugés comme tels. La première juridiction est le Tribunal de Nuremberg, créé par les Accords de Londres du 8 août 1945 qui définissent les notions de crimes contre la paix, crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Puis le 16 janvier 1946 une déclaration institue en parallèle le Tribunal de Tokyo.

En 1948, l'Assemblée générale de l'ONU a pour la première fois reconnu la nécessité d'une juridiction internationale permanente capable de juger des atrocités comme celles commises lors de la Seconde Guerre mondiale. A sa demande, la Commission du droit international a rédigé deux statuts au début des années 1950, mais ils sont restés lettre morte, la guerre froide ayant rendu la mise en place d'une cour pénale internationale impossible.

Il faudra attendre 1998 pour voir la création de la Cour pénale internationale.