Visite au Grütli

Visite de la reine d'Angleterre  [TSR 1980]
  • Personnalités
  • Audio 6 min.

2 mai 1980

Emission sans nom

En mai 1980, la reine Elizabeth II d'Angleterre accomplit une visite officielle en Suisse et au dernier des quatre jours de visite se rend symboliquement au coeur de l'Helvétie, sur la prairie du Grütli.


C'est l'occasion de discours croisés sur le présent vu par la souveraine britannique et sur le passé décrit par le conseiller fédéral Georges-André Chevallaz, alors président de la Confédération.


A Zurich ensuite, sur le pont de la Limmat, un bain de foule et un accueil populaire enthousiaste de milliers de personnes constituent l'apothéose de ce séjour helvétique qui restera une étape mémorable pour la reine.


(Source photo: TSR 1980)


Elizabeth II d'Angleterre, née Elizabeth Alexandra Mary, est née le 21 avril 1926 à Londres.


Le 6 février 1952, à l'âge de 26 ans, elle accède au trône d'Angleterre à la mort de son père George VI: elle devient ainsi reine de seize états indépendants et chef du Commonwealth.


Durant son enfance, sa mère voyageant beaucoup, elle est élevée par une nurse. Son père devenu roi en 1936, la famille emménage à Buckingham où la reine Mary fait l'éducation de sa petite-fille.


Au cours de l'été 1939, Elizabeth II accompagne son père à l'école navale de Darmouth et tombe amoureuse de Philippe de Grèce, un cousin au troisième degré, de 5 ans son aîné. Après leurs retrouvailles à Balmoral, à l'été 1946, et leurs fiançailles secrètes, Philippe Mountbatten peut enfin épouser Elizabeth. Le mariage a lieu le 20 novembre 1947 à l'abbaye de Westminster. De cette union naîtra, Charles, en 1948 puis Anne, en 1950, Andrew, en 1960 et Edward, en 1964.


Elizabeth est couronnée reine le 2 juin 1952. Chef suprême de l'Etat, de l'Eglise anglicane et des armées, Elizabeth II incarne la justice aussi mais elle ne possède aucun pouvoir direct absolu.


Elle verra se succéder les scandales de Charles et Diana, le divorce des York et l'incendie de son château de Windsor. Elle assistera également à la mort tragique de Diana sans jamais donner des signes de faiblesses.


Le règne d'Elizabeth d'Angleterre est parmi les plus longs de l'histoire. Implacable, inusable, Elizabeth II d'Angleterre se porte comme un charme. La reine, symbole d'unité, incarne une pérennité qui ne doit pas se briser. Elle ira donc jusqu'au bout.