Morax raconte

René Morax

Au micro d'Emile Gardaz, René Morax raconte ses premières expériences théâtrales, et la création du théâtre du Jorat, à Mézières, en 1908. Cette salle, construite à partir de la scène provisoire sur laquelle s'était jouée la pièce La Dîme, deuxième oeuvre de Morax, pouvait accueillir plus de mille spectateurs. Henriette, la première pièce représentée dans cette "Grange sublime",  est jouée presque exclusivement par des paysans du lieu.

René Morax, âgé de 85 ans lors de cet entretien, déroule le fil de ses souvenirs avec autant de verve que d'humour.

(Source photo: émission Carrefour du 02.01.1973, TSR)

René Morax (11 mai 1873 – 3 janvier 1963), dramaturge et metteur en scène suisse né à Morges, fut un grand artisan du « théâtre populaire ». Après une première pièce, la Nuit des Quatre-Temps, jouée en 1901, au casino de Morges puis une seconde deux ans plus tard, La Dîme, à Mézières. Le succès aidant, il transforme cette scène provisoire en vraie salle de spectacle en 1908 : ainsi naît Le Théâtre du Jorat, surnommé la Grange sublime.

Les mises en scène se succèdent, parmi lesquelles Henriette (1908), Aliénor (avec une musique de Gustave Doret, 1910), Tell  (1914), Le Roi David (1921, avec la musique d'un compositeur encore inconnu, Arthur Honegger), Davel (1923).

Il est aussi l'auteur de petites pièces et de farces, dont Les Quatre Doigts et le Pouce en 1915, popularisée par le Théâtre des Faux-Nez en 1955.

  • Journaliste: Emile Gardaz