Albert Schweitzer

Albert Schweitzer

D'après le journaliste John Pasetti, ce document, qu'il intitule La vie et le credo du professeur Albert Schweitzer, serait, en 1959, l'unique document prononcé devant un micro par le médecin, théologien, philosophe et musicien alsacien. Cette affirmation semble toutefois erronée.

Au cours de cette discussion avec plusieurs journalistes, le Prix Nobel de la Paix 1952 évoque Nietzsche et les philosophes qui l'ont inspiré, les préceptes de vie qu'il s'est établi. A travers les diverses religions il retrace ses principes du bien et du mal. Il compare la solidarité à ce que les religions et la morale appellent amour. «L'homme est solidaire de tous les êtres humains». Mais l'homme est profondément égoïste, ce qui mène aux catastrophes que sont les guerres.

A la question de l'avenir de l'Afrique, le Dr Schweitzer répond  qu'il n'est qu'«une grenouille qui vit dans son puits». La seule préoccupation du médecin est de guérir les malade de son hôpital de Lambaréné au Gabon.

Au fil du document des coupures de sons interviennent, le support d'origine a en effet subi des détériorations.

Albert Schweitzer, né le 14 janvier 1875 en Alsace, est un théologien protestant, un musicien, un philosophe et un médecin.


D'abord pasteur à Strasbourg, il entreprend des études médicales et se rend au Gabon, à Lambéréné pour y créer un hôpital. Il s'installe définitivement en Afrique à partir de 1924, retournant en Europe pour y donner des concerts en tant qu'organiste.


Albert Schweitzer, connu également comme théologien,  publie en 1906 Recherches sur la vie de Jésus et Mystique de l'apôtre Paul en 1930.


Son engagement, profondément marqué par le respect de la vie et la mystique hindoue, lui vaut le prix Nobel de la paix 1952.


Il s'éteint à Lambéréné l'âge de 90 ans le 4 septembre 1965.


  • Journaliste: John Pasetti