Georges Oltramare

Le chef d'extrême-droite Georges Oltramare lors d'un discours au Victoria Hall à Genève.

En 1936, le chef unique du parti de l'Union nationale, député de cette organisation frontiste au Grand Conseil genevois, Georges Oltramare harangue une foule lors d'un discours politique. Fasciste et antisémite, "Géo" comme on le surnomme en raison de ses initiales, s'élève contre l'installation de la Société des Nations à Genève.

Ce réquisitoire violent, très applaudi, évoque aujourd'hui les heures sombres qui ont suivi.

Georges Oltramare, fondateur du bimensuel satirique violemment antisémite Le Pilori, initiateur des événements qui conduisirent à la fusillade de 1932 à Genève, rencontrera à plusieurs reprises Mussolini, avant de s'exiler à Paris en 1940. Sous le nom de Dieudonné, il animera sur Radio-Paris une émission intitulée Les Juifs contre la France, un Neutre vous parle. Il sera condamné pour propagande aussi bien en Suisse qu'en France.

L'enregistrement de qualité inégale se termine avec le Cé qu'ê laino, l'hymne de la République et canton de Genève.

(Source photo: TSR 1978)

 

Georges Oltramare, né à Genève le 17 août 1896 dans une famille d'universitaires, est un journaliste, pamphlétaire et homme politique d'obédience fasciste et antisémite.

Après des études de droit interrompues, il mène une carrière artistique, jouant avec Michel Simon dans la troupe des Pitoëff et écrivant une pièce qui sera couronnée du Prix Schiller en 1927, en même temps qu'il entame une carrière politique. Il crée le pamphlet bimensuel Le Pilori qui attaque de manière virulente les Juifs. En 1930, il fonde le parti de l'Ordre politique national qui deviendra parti d'Union nationale en 1932.

Georges Oltramare est impliqué dans la manifestation tragique du 9 novembre 1932 à Genève qui fait suite à sa convocation d'un mise en accusation publique des socialistes Georges Nicole et Jacques Dicker La contre-manifestation de la gauche entraînera l'intervention de l'armée qui fera feu sur la foule, faisant 13 morts et 65 blessés.

En 1935, Georges Oltramare devient le seul chef du Parti d'Union nationale, il rencontre à plusieurs reprises le fasciste Mussolini dans les années qui suivent.

Durant la seconde guerre mondiale, il s'exile à Paris et sous le nom de Dieudonné anime sur Radio-Paris une émission Les Juifs contre la France, un Neutre vous parle, faisant de la propagande des idées nazies. Au sortir du conflit, il sera condamné à la fois en France et en Suisse.

Georges Oltramare qui n'a jamais renié ses positions antisémites et fascistes est décédé en 1960 à Genève.