Agota Kristof

Agota Kristof

En 1986, la publication de Le Grand cahier d'Agota Kristof fait sensation. Cette histoire de deux jumeaux placés à la campagne chez grand-mère sale et acariâtre, et qui apprendront à surmonter l'adversité par eux-mêmes, dans un pays en guerre, touche un très large public,y compris chez les adolescents.

Ce roman sera suivi de deux autres, qui complète la "Trilogie des jumeaux", La Preuve (1988) et Le troisième mensonge (1991).

Agota Kristof est née le 30 octobre 1935 en Hongrie. En 1956, elle fuit la répression en Hongrie avec son mari et s'installe à Neuchâtel. Elle travaille alors comme ouvrière dans une usine d'horlogerie à Fontainemelon. Agota Kristof écrit ses premières pièces de théâtre dont Un train pour le Nord (1980) et L'expiation (1983) seront diffusées à la Radio Suisse Romande. Elle connaît la célébrité en 1986 avec son premier roman Le grand cahier qui obtient le Prix du Livre européen et se voit traduit dans une trentaine de langues.

Agota Kristof compte parmi les grands écrivains de langue française du XXe siècle. Son oeuvre marquée par le thème de l'exil forcé se révèle pessimiste et teintée d'ironie douloureuse. Portée par une langue réduite à l'essentiel, son écriture subjugue mais peut aussi désarçonner le lecteur en le privant des es repères habituels.

Elle s'éteint le 27 juillet 2011 à Neuchâtel.

  • Journaliste: Jacques Bofford