Lord Byron en Suisse

Lord Byron par Thomas Philipps (1824)

Patrick Vincent, professeur de littérature anglo-américaine à l'Université de Neuchâtel, décrit le regard porté sur la Suisse par les écrivains anglais, largement influencé par les oeuvres de Lord Byron. Le drame en vers Manfred, publié en 1817, imposera mondialement une image romantique des Alpes qui sera à l'origine d'un nouveau tourisme en Valais.

Patrick Vincent explique les raisons du voyage de Byron en Suisse et en retrace les principales étapes, toutes devenues aujourd'hui des lieux de mémoire byroniens.

(Source photo: Lord Byron par Thomas Philipps, 1824, Wikicommons)

George Gordon Byron (1788-1824), poète et dramaturge, entretint une relation privilégiée avec la Suisse. La Villa Diodati, qu'il loue près de Cologny, en 1816, recevra les visites de Percy et Mary Shelley. Le prisonnier de Chillon (Byron), Le Vampire (roman commencé par Percy Shelley et développé ensuite par John William Polidori) et Frankenstein (Mary Shelley) ont pour origine commune les soirées passées sur les rives du Léman.

Byron rencontre également Mme de Staël à Coppet, puis découvre les Alpes bernoises, qui lui inspireront le personnage de  Manfred (1817), archétype du héros romantique tourmenté.

  • Journaliste: Jean-Pierre Amann
    Interviewé: Patrick Vincent